Formations

Ballons par millions. Après l’eau, le vent...

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 12 juin 2013

Indépendants - Ressources gratuites

Tout savoir sur les vents ? C’est possible sur le site Ballons par millions de Philippe Villette.

Poésie, littérature, échos de civilisations, vous apprendrez par exemple :

Aquilon : L’aigle s’incarne dans un vent du Nord froid et violent nommé Aquilon (Aquila : aigle en latin). Sa rapidité de rapace transparaît dans ces vers de Racine, tirés d’"Ester" : "D’un souffle l’aquilon écarte les nuages, Et chasse au loin la foudre et les orages."

Moins prestigieux, le Coqeye (oeil du coq) fait parler de lui de décembre à mars dans le Nord-ouest australien. Son nom vient du fait qu’il souffle de biais et semble loucher comme le coq.

Les rides qui apparaissent sur les mares des États-Unis ne sont pas signe de vieillesse mais facéties du Cat’s paw (patte de chat).

Enfin, certains vents, sans être des bêtes, agissent sur celles-ci; tels le Mezzer-Ifoullousen, vent froid du Sud-est marocain qui signifie en Berbère Celui qui déplume les oiseaux et le Giba ou Daibafu vent qui saisit les chevaux , qui peut par sa force renverser le cavalier japonais et sa monture.

Vous apprendrez aussi que 23 835 ballons ont été envoyés de 21 pays... dans l’opération Ballons par millions .

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné