Formations

L’Écolo Labo du Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA)

le 22 septembre 2008

Indépendants - Ressources gratuites

Le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) présente sous forme de vidéos et de documents d’accompagnement une quinzaine d’expériences à réaliser dans son Écolo-Labo.

Les expériences sont simples, la production est de qualité et le ton est à l’amusement. Chaque vidéo dure moins de deux minutes et présente toutes les étapes de l’expérience.

Les vidéos et leurs guides sont regroupés dans trois sections : Climat , Énergie et Physique-Chimie

Fabriquer un dispositif

  • pour comprendre l’évaporation de l’eau
  • pour mesurer la température : le thermomètre
  • pour comprendre la formation des nuages
  • pour prévoir le temps : un baromètre
  • pour reconstituer un arc-en-ciel
  • chauffe-eau solaire
  • pour comprendre comment fonctionne un isolant
  • pour voir l’air s’élever
  • pour montrer comment la chaleur se diffuse
  • pour rendre visible le bruit
  • pour voir que l’air est plus léger que l’eau
  • pour mesurer l’oxygène de l’air

Mais qu’est ce que le Commissariat à l’énergie atomique a à s’occuper d’écologie et d’environnement sans même parler d’énergie nucléaire ? Est-ce qu’on s’imagine qu’en enfouissant les combustibles irradiés sous une couche d’humus biologique on fera disparaître le problème ?

Pourquoi ne trouve t’on pas une petite expérience portant sur la désintégration et la demie-vie ? On pourrait alors faire le rapport avec les éléments radioactifs ? On pourrait apercevoir les demie-vies du Plutonium (380 000 ans), Polonium (138 000 ans), Uranium 238 (4,5 milliards d’années) et autres éléments produits dans nos centrales nucléaires ? Ce serait une bonne occasion pour montrer les solutions que l’on utilise pour l’avenir. La formation des nuages c’est intéressant, mais s’il sont radioactifs il n’y aura personne pour les regarder.

Et si à la CEA on considère que le réchauffement de la planète causé par les gaz à effet de serre est un problème important, qu’en est-il du réchauffement tout court causé par des apports directs d’énergie, énergie que la filière atomique peut fournir à volonté et en quantité sans remettre en question nos comportements ?

Il me semble que ce genre de questions et les réponses que la CEA pourrait apporter correspondraient mieux à son mandat et à sa volonté de promotion d’une culture scientifique responsable.

L’énergie atomique porte un poids d’irresponsabilité (on l’a fait parce qu’on pouvait le faire) et il lui faudra travailler très fort avant que l’on considère ses choix comme avantageux pour l’intérêt général.

Sinon, on pourra toujours faire du sarcasme face à sa bonne volonté. À quand une centrale nucléaire avec un toit végétal ?

L’Écolo Labo

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné