Formations

Archipel : ARCHIves de Publications ÉLectroniques de l’UQAM

le 22 septembre 2008

Indépendants - Ressources gratuites

Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM, est constitué de documents issus des travaux de recherche des professeurs de l’Université.

Conformes aux normes de l’Open Archive Initiative (OAI), les documents partagent les mêmes métadonnées ce qui les rend, en principe, plus facilement accessibles et repérables sur le Web tout en favorisant leur diffusion au sein de la communauté scientifique.

Archipel résulte de l’adhésion de l’UQAM à la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales. En ratifiant la Déclaration de Berlin, en décembre 2005, l’UQAM s’est engagée à promouvoir le mouvement pour le libre accès à la littérature scientifique.

Malgré tous ces éléments, on ne peut que constater la faible interactivité: ni liste d’abonnement, ni fil RSS pour demeurer au courant des nouveautés. Comme volonté de diffusion, on a déjà vu mieux. Mais ça peut se corriger assez vite. La diffusion désintéressée n’a jamais été un réflexe spontané dans le milieu de la recherche compétitive, mais les mentalités changent douuuuuucement..

Pour les professeurs et chercheurs

Les professeurs réguliers et les professeurs associés peuvent déposer des documents dans Archipel. Les professeurs sont par ailleurs invités à déposer les mémoires et les thèses acceptés de leurs étudiants, avec l’accord officiel de ces derniers.

Archipel accepte des documents présentant des résultats de recherche; ceux-ci doivent appartenir à l’une ou l’autre des catégories suivantes :

  • les articles publiés dans des revues scientifiques avec comité de pairs, ou encore dans des revues professionnelles ou des revues culturelles
  • les communications données lors des congrès ou colloques, souvent publiées dans des actes
  • les livres publiés
  • les chapitres de livres publiés, qu’il s’agisse d’ouvrages individuels ou collectifs
  • les résumés, donc les textes abrégés des communications (abstracts)
  • les comptes rendus (critiques) d’ouvrages, que l’on retrouve dans les trois types de revues
  • les conférences, donc les présentations orales données dans divers contextes (séminaire, tournée à l’étranger,...) et devant des auditoires variés qui ne feront pas l’objet d’articles
  • les rapports de recherche et les rapports produits pour un gouvernement ou une organisation non gouvernementale (ONG)
  • les mémoires et les thèses (acceptés)
  • les prépublications, donc tous les documents qui ne sont pas dans leur forme finale ou qui ne seront jamais publiés comme tels par une maison d’édition ou un organisme qui agit à titre d’éditeur; en particulier les articles qui n’ont pas été soumis à une revue et qui n’ont pas été évalués par des pairs.

Archipel

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné