Formations

Professeurs : entraînez-vous à détecter le «Mosquito Noise» ou le «Teen buzz»

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 16 mai 2009

Indépendants - Ressources gratuites

Une fréquence audible sélectivement en fonction de l'âge

Voici que le handicap le plus universellement répandu, la surdité sélective aux hautes fréquences à l’âge adulte, a été mis à profit par un étudiant qui a détourné une invention visant à faire fuir les adolescents.

L’oreille humaine peut détecter les fréquences entre 20 et 20 000 hz.. Les fréquences de la voix humaine se situant entre 100 et 8 000 Hz. (La plus haute note d’un piano est autour de 5 000 Hz et la plus basse autour de 40 hz).

Cependant, l’ouie de la plupart des humains se dégrade sensiblement avec l’âge; vers 40 ans on ne perçoit plus qu’entre la fourchette de 20 - 15 000 hz et vers 50 ans entre 20 - 12 000 hz.

D’où l’idée d’un technicien en sécurité en Angleterre d’émettre des sons à très haute fréquence devant les devantures de certains magasins pour faire fuir les adolescents sans importuner la clientèle adulte.

Et ensuite la réplique de l’étudiant qui a conçu une sonnerie pour téléphone portable qui ne peut-être perçue que par les adolescents là où les adultes interdisent les appareils de communication, comme dans les classes....

Diverses variations de ces sonneries existent, toutes au dessus de 17 khertz.

En voici deux exemplaires :

Vrai

Vous n'entendez rien ? C'est que vous n'êtes plus un adolescent. C'est d'ailleurs pourquoi on a surnommé ces sonneries «Teen Buzz».

Test effectué (j’ai la fin quarantaine), je ne devine qu’un faible grésillement si j’écoute attentivement avec les hauts-parleurs poussés, alors que mes enfants réagissent fortement qualifiant ce son de désagréable et de très audible. Dans la pièce d’à coté ils l’entendent encore distinctement alors que je ne perçois strictement rien...

Bref, les vieux profs auront fort à faire pour détecter les sonneries des téléphones de leurs étudiants durant leurs cours. Peut-être en faisant appel à un jeune suppléant !

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné