Formations

Espace.mu : de la musique francophone plein les oreilles

Radio Canada nous offre des dizaines de web radios pour découvrir ou redécouvrir les artistes francophones du monde entier

le 23 août 2011 | Dernière mise à jour de l'article le 23 septembre 2012

Sociétés

Les web radios et autres sites d'écoute sans téléchargement (streaming) font souvent la part belle à la musique anglo-saxonne. Ce n'est pas le cas du site Espace.mu créé par Radio Canada, qui nous permet de découvrir ou de redécouvrir des centianes d'artistes francophones du monde entier.

Quelle richesse, sur ce site ! Après avoir choisi son genre musical dans la barre de menu du haut de la page d'accueil, plusieurs web-radio s'affichent. Par exemple, Dans le thème "Hip-Hop", nous aurons le choix entre Chill, Groovy, Nouveautés, Incontournables, Collaborations, Rap de rue, Intense et Old school. Dès que l'on a sélectionné sa web radio, la musique commence. Le lecteur positionné en haut de la page donne le titre de la chanson, de l'interprète, du compositeur, de l'album. Si le titre ne vous plaît pas, il suffit d'aller directement à sa fin et un autre morceau démarre. 

Le site comprend aussi une autre section très intéressante, intitulée Lu / Vu / Entendu, alimentée par les collaborateurs du site. En cliquant sur l'une des vignettes, on accède à un article de critique musicale, souvent (mais pas toujours, malheureusement) accompagnée d'un podcast qui développe les propos écrits et permet d'écouter quelques extraits des chansons mentionnées. Là encore, c'est une très bonne occasion de découvrir des événements musicaux, des artistes et des groupes issus de la francophonie et qui chantent en français. 

On peut enfin écouter la programmation des chaînes Espace Musique (en choisissant sa région) et Bande A Part, cette dernière étant consacrée aux musiques actuelles.

Espace.mu prouve que les artistes musicaux francophones n'ont rien à envier à leurs homologues anglo-saxons et nous offre des heures de découvertes variées, à savourer selon nos humeurs. 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur