Formations

Histoire des mots, vidéos d'Alain Rey

Alain Rey nous fait découvrir les aspects méconnus et souvent drôles de notre patrimoine commun, la langue française.

le 24 janvier 2012

Sociétés

Le dictionnaire Le Robert est soixantenaire et au fil de son développement et de ses multiples déclinaisons (Le Grand Robert illustré, Le Petit Robert, dictionnaires thématiques, etc.), il a intégré l'internet et le multimédia dans ses publications.

L'évolution des nomenclatures des dictionnaires se fait grâce aux ajouts de mots et d'expressions créés et pétris dans le quotidien par des usagers français ou non, natifs de la langue de Molière appartenant à la communauté francophone et vivant sur d’autres territoires. Selon des critères  de fréquence, de précision d'emploi qui persistent au-delà des modes passagères, les néologismes viennent enrichir régulièrement les entrées du dictionnaire. Ces mots qui circulent dans la communauté française sont souvent contextualisés par les conditions de leur naissance et ce sont alors des québécismes, des tunisianismes, des africanismes,... qui constituent une appropriation de la langue française à travers des cultures différentes.

Alain Rey, dont l'intinéraire linguistique a guidé celui du Robert depuis sa naissance, présente dans de courtes et passionnantes vidéos l'histoire de ces mots. Cette histoire savoureusement rapportée participe à la clarification des confusions et nous fait vivre le mot depuis sa naissance jusqu'à ses usages les plus contemporains, non comme un fleuve tranquille mais plutôt comme mille-et-un-ruisseaux qui se forment en fonction de l'histoire et de ses traitements locaux. C'est ainsi qu'on apprend que le dépanneur désigne au Québec l'épicier qui reste ouvert tard dans la soirée et que "Citron" désigne une vieille voiture...

Le côté ludique des mots  participe de la vie même d'une langue. Alain Rey interviewé, à propos des jeux de mots et des jeux avec les mots n’en dit-il pas : A côté de l’usage normal des mots, il y a tous les usages dans lesquels on prend en considération la forme du mot, son allure, sa sonorité, sa forme quand il est écrit, son odeur et quasiment son goût, parce que les mots sont comme des choses qu’on peut savourer et à ce moment-là tout ce qui est jeu sur les mots devient intéressant : les calembours, les contrepètries, les mots croisés, le Scrabble, tout un ensemble de choses qui vont au-delà de la communication et de l’expression de la pensée et qui montrent que le mot est un matériel de plaisir.

Voici une sélection de vidéos d'Alain Rey :

Dépanneur

Geek

Croûte

Vidéos sur Babélio

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné