Formations

MotoPrev : les 7 façons les plus fréquentes de se planter en moto et comment les éviter

Par un regroupement d'assureurs adhérents de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA)

le 08 mai 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 06 mai 2015

Sociétés

Le nombre de façons de faire un accident à moto, même arrêté, est quasi infini, mais parmi cette infinité il y a trois causes qui comptent pour près de 54 % des accidents et les sept premières pour 88 %.

En se basant sur ces chiffres, le regroupement d'assureurs adhérents de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) a produit un site de simulation vidéo fort efficace : on montre les sept situations les plus fréquentes selon trois points de vue :

  • celui du motard, avec les indications de vitesse,
     
  • celui de l'autre partie impliquée dans l'accident, automobiliste, avec les indications de vitesse, ou piéton,
     
  • celui d'un spectateur ou d'un point de vue extérieur.
     

Un bouton «Explications» nous indique un nombre de facteurs en cause et nous invite à les trouver en passant notre souris sur la scène avant l'accident.

Pas de moralisation : voici la situation, voici ce qui se passe, voici des facteurs qui étaient en jeu. Pas de complaisance non plus dans les conséquences de l'accident. Ça peut être grave comme léger, là n'est pas le point; ça aurait surtout pu ne pas arriver si on avait respecté quelques règles élémentaires de sécurité ou de prudence, sans même gâcher son plaisir.

La réalisation technique est impeccable, le son est réaliste et les situations vraisemblables. Évidemment le motard roule un peu vite, c'est un facteur fréquent en cause, mais il n'est ni saoul, ni cinglé.

Alors on est tenté de recevoir le message.

Motoprev

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné