Formations

Conférence : “développer l’empathie pour lutter contre les violences à l’école maternelle”

Serge Tisseron, psychiatre, a animé une conférence à l’Université de Poitiers dans le cadre des 9èmes Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire sur les violences à l’école maternelle.

le 05 juin 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 21 septembre 2013

Université de Poitiers

15, rue de l’Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9
FRANCE

Tél: (33)  (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 5014

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches (HDR) - Université Paris Ouest Nanterre, a animé une conférence à l’Université de Poitiers dans le cadre des 9èmes Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire sur les violences à l’école maternelle. Il y parle de l’apprentissage de l’empathie pour lutter contre les violences en maternelle à travers le jeu des trois figures.

Aujourd’hui, les enfants âgés de 4 à 6 ans ayant des difficultés à respecter les règles du vivre ensemble doivent être traités différemment dans le cadre scolaire. Mr Tisseron note que le mode de pensée de certains enfants n’est pas encouragé voire même dissuadé dans le cadre scolaire.

Avec l’apport des nouvelles technologies dans leurs vies, ces enfants peuvent ressentir des difficultés à s’adapter à l’école, qui représente la culture du livre, linéaire, alors qu’ils ont été immergé dans la culture numérique, avec un mode de pensée circulaire. Ces nombreuses différences de pensée peuvent entraîner des incompréhensions, des difficultés de communication et nécessitent d’être appréhendées comme telles. 

 

Crédit photo : camilla$$ / Shutterstock.com







Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné