Formations

Le goéland sentinelle

Un professeur de l’UQAM étudie le goéland en tant que sentinelle sur l’environnement.

le 12 février 2014

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Jonathan Verreault, professeur au Département de sciences biologiques et titulaire de la chaire de recherche du Canada en toxicologie comparée des espèces aviaires, étudie avec son équipe à l’UQAM le goéland, cet oiseau surnommé “le rat du ciel”, pour mieux comprendre les effets d’un composant présent dans notre environnement.

Dans cette étude, l'état de santé du goéland est une sorte de sentinelle renseignant les chercheurs sur celui des écosystèmes de la région. L'étude porte en particulier sur un type de molécule appelés les retardateurs de flamme. 

Crédit photo : WhiteTag / Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné