Formations

Jeune, pauvre et sans droits : faites-en l'expérience

Une expérience interactive pour comprendre les droits bafoués dans les pays pauvres, par Amnesty International

le 15 juin 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 16 juin 2014

Sociétés

Pour les populations des pays peu respectueux des drots humains fondamentaux et qui ne permettznt pas à chacun de vivre dans des conditions minimales de dignité, la situaiton est loin d'être simple. Bafoués et obligés d'accepter n'importe quel travail pour subsister, les citoyens de nombreux pays font tout pour s'en sortir dans un système qui joue constamment contre eux. C'est ce que désire montrer Amnesty international avec une expérience interactive destinée aux plus jeunes afin qu'ils fassent le lien entre droits humains et pauvreté.

Dans l'application Respectez mes droits, l'internaute est placé dans la peau d'un jeune de 16 ans, résidant dans un pays pauvre. Il devra choisir entre rester à l'école ou travailler pour aider sa famille. Rapidement, les choix douloureux doivent être faits et l'issue est bien souvent désastreuse. Continuer de se former semble logique, mais quand sa famille est expulsée de son logement, l'école devient une préoccupation secondaire. À l'inverse, accepter n'importe quel travail signifie des risques de santé extrêmement importants.

L'internaute pourra durant toute l'expérience s'informer sur les droits humains fondamentaux. D'ailleurs, l'expérience interactive se poursuit sur les pages d'informations. Par exemple, on demande à l'internaute ce qui, selon lui, doit obligatoirement être présent dans un logement. De quoi ne pourrait-il pas se passer? Que ferait-il s'ils n'avait que 30 secondes pour ramasser leurs affaires avant que son logement ne soit détruit pour faire place à un stade, par exemple?

En quelques minutes, le site d'Amnesty International arrive à transmettre toutes les difficultés et injustices que vivent les adolescents dans ces pays souvent utilisés par l'Occident comme des réservoirs de main d'oeuvre à bon marché. Une façon de sensibiliser, mais aussi pour les participants de partager des solutions et de susciter des discussions sur les réseaux sociaux et sur le site afin que les droits humains soient respectés partout dans le monde.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné