Formations

Sensibiliser sur les dangers de la dépigmentation de la peau

Estime et acceptation de soi au menu

le 08 décembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 09 décembre 2014

Sociétés

Blanche, jaune, métis ou noire, pour nombre d’enfants la couleur de la peau n’est pas toujours prise pour le détail qu’elle est au fond. Et en particulier chez les jeunes africains. Et ce n’est pas la popularité du phénomène de dépigmentation de la peau observé dans nombre de pays d’Afrique centrale qui va les rassurer.

Véritable phénomène de société, cette pratique de « blanchissement de la peau », largement banalisée dans certaines sociétés est pourtant très dangereuse. Et pas seulement pour notre organisme à la longue.

C’est certainement l’une des raisons ayant poussé La Voix des Jeunes, (un Programme des Nations Unis qui donnent la possibilité aux jeunes du monde entier de s’exprimer sur des sujets qui les touchent) à consacrer un article sur un film sur ce sujet.

Réalisé en 2012 par la documentariste sénégalaise Khardiata Pouye, ce film de 26 minutes intitulé «Cette couleur qui me dérange», donne la parole à des femmes qui témoignent et expliquent les raisons pour lesquelles elles s’adonnent à cette pratique.

Une pratique particulièrement dangereuse qui ne concernent pas que les femmes et dont beaucoup ignorent les risques et les conséquences. Lésions, atrophies cutanées précoces, destruction des mélanocytes (cellules pigmentant de la peau), infections cutanées et même cancers de la peau, les risques auxquels s’exposent ces personnes sont légion. D’où l’importance de sensibiliser les enfants dès le bas-âge sur les dangers de cette pratique répandue.

Un film que vous pourrez peut-être télécharger et projetter à des fins pédagogiques, lors d’un débat organisé sur le sujet par exemple. Car, bien plus qu'une question de couleur de peau, c'est d'estime et d'acceptation de soi dont il est surtout question ici.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné