Formations

Un film interactif ludique sur la contraception d'urgence

Une expérience orientée pour les adolescents et jeunes adultes afin de faire tomber les mythes autour de la contraception.

le 03 mai 2015 | Dernière mise à jour de l'article le 04 mai 2015

Sociétés

Des nombreux sujets délicats à traiter avec les adolescents, celui de la contraception, particulièrement celle d'urgence, ne sont que rarement au programme.

Il arrive pourtant que les relations sexuelles ne se passent pas comme prévu. C'est exactement ce qui se produit dans le film interactif « Nuit chaude, douche froide» produit par Interaction Healthcare pour la HRA France.

Dans cette aventure qui prend la forme de jeu, une jeune femme, Amélie, se pointe à une soirée bien arrosée et couche avec un jeune homme qui lui est inconnu. À son réveil, n'ayant que de vagues souvenirs, elle va devoir trouver celui-ci et savoir ce qui est arrivé. Et surtout, être sûre qu'elle n'a pas attrapé une infection transmise sexuellement ou qu'elle n'est pas tombée enceinte. Il sera donc nécessaire de discuter avec ses proches et répondre à des questions à choix multiples sur les sujets de la contraception. En ayant de bonnes réponses, cela donnera des actions et choix supplémentaires dans les conversations, ce qui permettra de donner à la protagoniste une fin heureuse et une jauge de sérénité pleine.

Le film est plutôt bien réalisé, même si le jeu des comédiens est peut-être un peu trop sur un ton didactique. L'aspect jeu est bien pensé, mais il faut dire que la plupart des éléments à faire sont dictés par la linéarité du jeu. Par exemple, Amélie peut ramasser divers objets qu'elle peut utiliser auprès d'autres personnes rencontrées dans le jeu. Toutefois, la bonne réponse est toujours très claire et il n'y a pas de réelle possibilité d'échec. En fait, la plupart de ces items ne servent qu'à une chose bien précise. Néanmoins, ce jeu nous en apprend beaucoup sur la contraception. Les adolescents auraient donc tout intérêt à jouer une partie.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur