Formations

Bronzer, mais à quel prix ?

Profiter du soleil implique quelques mesures de protection pour la peau et pour les yeux.

le 01 juillet 2015

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Être bronzé, c’est encore in. Depuis les années 1950, le bronzage est devenu synonyme de beauté, de santé et de réussite sociale. Tout le contraire du 19e siècle alors qu’on vénérait le teint pâle distinguant les riches citadins des paysans «brûlés» par leur travail dans les champs. Et pourtant, nos ancêtres avaient, sans le savoir, des critères esthétiques qui protégeaient les privilégiés d’un vieillissement cutané et oculaire prématuré et de cancers de la peau. Car si une peau bronzée passe aujourd’hui pour une marque extérieure de bonne santé, la réalité est bien différente sous la surface. Les dermatologues et autres spécialistes de la peau sont formels: le soleil est dangereux! Pour bien en jouir, mieux vaut se protéger de ses rayons. 

 

Lire la suite 



Crédit photo : Rido / Shutterstock.com 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné