Formations

Jouer avec Samuel de Champlain

Une expérience ludique mettant le joueur dans la peau d'un colonisateur qui doit s'assurer de la survie des colons en Nouvelle-France sur de nombreuses années

le 16 octobre 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 17 octobre 2016

Sociétés

Il fallait beaucoup de courage aux explorateurs pour aller visiter un monde inconnu que certains appelaient à l’époque « Le Nouveau Monde ». Ce fut le cas pour Samuel de Champlain qui a non seulement fondé la ville de Québec en 1608, mais qui a aussi littéralement marqué l’Amérique du Nord de son empreinte au point où son nom fait partie du patrimoine canadien et américain. Un jeu permet de comprendre l'ardue colonisation de la Nouvelle-France.

Bâtir sa colonie

Dans la foulée de la série « Le Rêve de Champlain » qui a été diffusée sur les ondes télévisuelles canadiennes, le site officiel propose une section avec notamment un jeu-questionnaire et une application mobile avec 6 mini-jeux pour les tout-petits.

Or, c’est davantage le jeu de stratégie sur navigateur Champlain 1603 qui a retenu notre attention. La partie commence en 1603 comme le titre le dit. Une petite colonie naît sur les terres de ce qui deviendra le Québec. Quelques habitations ont déjà été construites pour les colons ainsi que quelques postes d’activité. Il faudra donc attribuer à des habitants des postes vacants, construire des bâtiments et gérer les ressources qui sont le bois, la nourriture et l’argent, entre autres.

Chaque tour qui correspond à un mois de l’année, les postes d’activités génèrent des ressources. De la fin du printemps à la fin de l’automne, un bateau français est amarré pour s'approvisionner en colons supplémentaires et en nourriture. Il sert aussi à vendre les fourrures accumulées par les chasseurs ou par le troc avec les différentes premières nations, seule façon d’amasser de l’argent.

Il faudra donc faire grossir la colonie, ajouter et améliorer les infrastructures, les placer de façon à ce qu’elles soient le plus rentables possible et, enfin, répondre aux imprévus. Car le jeu est divisé en plusieurs chapitres correspondant à des périodes de la vie de Champlain et ceux-ci proposent différents événements durant lesquels le joueur devra bien choisir au risque de pénaliser sa population ou ses ressources.

Par contre, de bons choix peuvent en outre débloquer des améliorations qui augmentent la productivité des installations de la colonie. Des quêtes sont aussi offertes qui permettent, par un coût de ressources, d’obtenir ce type de bonus ou tout simplement d’améliorer les relations avec la cour de France, les Premières nations ou les colons eux-mêmes.

Une expérience addictive et instructive

Le jeu est extrêmement bien fait, bénéficiant du moteur Unity. Ce qui veut dire toutefois qu’il n’est pas possible d’y jouer sur Chrome. Le principe de tour lié chaque mois rend le tout addictif, un fondement semblable à la série de jeux Civilization. De plus, il ne faudrait pas oublier le côté pédagogique de l’expérience.

Déjà parce qu’elle plonge le joueur dans la réalité d’une colonie du 17e siècle et aussi parce que chaque quête et choix est lié à un événement de la vie de Samuel de Champlain raconté au joueur. Une façon intéressante et ludique d’en apprendre plus sur les débuts de la Nouvelle-France.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné