Formations

Quand le stress tient la fourchette

Une professeure de l'Université de Laval revient sur le lien entre stress et alimentation.

le 22 mars 2017

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Simone Lemieux est nutritionniste et professeure à l’École de nutrition. Ses recherches portent notamment sur l’obésité et les comportements alimentaires. Bien au fait des grandes théories dans son domaine, elle s’intéresse aussi aux aspects pratiques de la saine alimentation et du contrôle du poids.

«J’ai, dans ma bibliothèque, un livre de Hans Selye, qu’on surnomme le père du concept du stress. J’ai hérité du livre Le stress de la vie1 de ma grand-mère, Rachel Côté, une pro de la zénitude qui a notamment été une des premières professeures de yoga à Québec dans les années 1970! L’effet du stress sur notre fonctionnement m’a toujours fascinée et c’est pourquoi le nom de Hans Selye m’est familier depuis assez longtemps. Si vous consultez ses écrits, vous serez probablement impressionné de constater à quel point ses recherches, qui datent pour certaines de la première moitié du 20e siècle, étaient assez avant-gardistes. Le Dr Selye avait, entre autres, déjà émis certaines hypothèses sur le lien entre le stress, l’appétit et les fluctuations du poids corporel. Encore aujourd’hui, ce sujet intéresse plusieurs scientifiques...»


Lire la suite


Crédit photo : Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur