Formations

Vers une justice de collaboration

Au Québec, de nouvelles formes de règlement de conflits se mettent en place, favorisant la recherche commune de solutions.

le 12 avril 2017

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Dans les séries américaines, de brillants avocats s’affrontent lors de joutes oratoires de haut vol. Grâce à leur travail acharné, la vérité et la justice triomphent en quelques scènes, malgré toutes les manigances des méchants. La réalité s’avère malheureusement plus triviale, dans des salles de tribunaux engorgés. Aux prises avec une chicane de voisins qui s’est envenimée ou victimes d’une faute médicale, les citoyens se heurtent aux expertises sans fin, aux requêtes et aux interrogatoires de multiples témoins, ce qui allonge considérablement leurs causes. Inexorablement, l’horloge tourne, rendant la facture des avocats difficile à assumer pour les clients de la classe moyenne qui n’ont pas accès à l’aide juridique.

Résultat: la moitié des personnes se représentent seules lors des procédures civiles. Une réalité qui ralentit encore le processus, puisque les juges doivent alors accompagner ces néophytes dans les méandres judiciaires. D’autres laissent carrément tomber: le nombre de causes civiles présentées devant les cours du Québec a chuté d’environ la moitié au cours des 15 dernières années. Comment améliorer le système?

 

 

Lire la suite

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur