Formations

La montée de la précarité en emploi

Un regard d'outre-Atlantique

le 28 juin 2017

Université de Poitiers

15, rue de l’Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9
FRANCE

Tél: (33)  (0)5 49 45 30 00
Fax: (33) (0)5 49 45 30 5014

La multiplication des formes d'emplois précaires, et la croissance du nombre et du type de travailleurs touchés, est un phénomène répandu à l'échelle de la planète. Dans l'ensemble nord-américain, auquel appartiennent le Canada et le Québec, leur expansion a été facilitée par un cadre institutionnel très libéral, qui ne pose aucune limite légale à leur création.

Le salariat, qui n'a jamais eu en Amérique du Nord le même caractère protecteur qu'en Europe, migre vers davantage d'instabilité, en raison du plafonnement de la densité syndicale et de la création de statuts atypiques (temporaires, temps partiel), souvent moins bien rémunérés et pour lesquels les droits s'appliquent de manière limitée.

Le travail indépendant, par définition instable et saturé de risques, concerne aujourd'hui environ 15% de la main-d'oeuvre québécoise. Soutenue par la technologie et la dictature du client, l'économie numérique fait finalement apparaître la figure du « travailleur à la demande », de qui l'on exige disponibilité et flexibilité, sans prendre à son égard ni engagement ni responsabilité.

Avec Martine D'Amours, Sociologue, CRISES, Université Laval, Québec. 

 

Durée : 53min17

 

Crédit photo : Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné