Formations

La mixité au travail dans les services correctionnels

Étude de la place des femmes dans le système carcéral.

le 22 novembre 2017

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Ce fait peut sembler étonnant, puisqu’on présente rarement les chiffres concernant ce corps de métier: les agentes représentent maintenant 40% des effectifs, atteignant même 48% dans les plus grands centres de détention au Québec. 

"Lorsque mon équipe et moi avons amorcé le projet de recherche sur la progression et la rétention des femmes dans des métiers traditionnellement masculins, les agentes de services correctionnels dans les centres de détention au Québec sont apparues comme un incontournable. Depuis quelque temps, on nous présente des émissions de télé sur la vie en milieu carcéral où l’on voit des agentes en plein travail.

À la suite de notre recherche, je peux vous affirmer que ces femmes ne sont pas des token, soit quelques femmes qu’on met de l’avant pour montrer qu’on en embauche! Au contraire, il y en a vraiment beaucoup, même dans les prisons où les détenus sont des hommes. Et le milieu a su s’adapter à la situation."

Par Sophie Brière, professeure au Département de management et titulaire de la Chaire de leadership en enseignement – Femmes et organisations. Elle s’intéresse entre autres à la place des femmes dans les organisations, au Québec et à l’international, notamment aux enjeux liés à l’égalité professionnelle, à la discrimination systémique et à la sous-représentation des femmes à des postes décisionnels.

Lire la suite

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur