Formations

4 enjeux du commerce électronique

Une analyse de l'Université Laval sur le e-commerce.

le 28 février 2018

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

L'Université Laval présente un article d'analyse de Mélanie Darveau et Brigitte Trudel consacré au commerce électronique. 

Les achats en ligne grimpent en popularité. Ils révolutionnent la manière de consommer et de faire des affaires. Entre risques et perspectives d’avenir, des chercheurs de l’Université explorent les pistes de cette économie en plein essor

1. Acheter sans argent

Acheter sans un sou dans les poches. Déjà, le crédit avait ouvert la voie à une consommation facilitée de biens et de services. Le commerce électronique est venu démultiplier cette tendance. Comment? D’abord en délocalisant le magasinage. Avec un ordinateur branché sur Internet, l’activité s’est d’abord pratiquée de chez soi. S’ajoute désormais une diversité de plateformes mobiles, tels les téléphones ou les tablettes, depuis lesquelles acheter. «La polyvalence des modes de paiement et des applications téléchargeables accentue la présence du commerce numérique», constate Sehl Mellouli, directeur du Département de systèmes d’information organisationnels1. Le chercheur cite une enquête du CEFRIO qui révèle qu’en moyenne, chaque mois de l’année 2015, le tiers des adultes québécois (32,2%) a acheté en ligne, ce qui représente 3,8% de plus qu’en 2014. Par ailleurs, 28,5% de ces achats se sont effectués à partir de téléphones mobiles.

Lire la suite

 

Crédit photo : Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné