Formations

« Allons-nous survivre aux abeilles ? »

Une entrevue de Sophie Malavoy, directrice du Centre des sciences de l'UQAM.

le 25 avril 2018

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Alors que leur rôle est crucial pour le maintien de la biodiversité, 40% des insectes pollinisateurs (papillons, abeilles etc.) sont menacés d’extinction.

Un des coupables : les néonicotinoïdes, de nouveaux insecticides des milliers de fois plus toxiques que le DDT, qui contaminent durablement l’eau, l’air, le sol et les plantes. Quels sont leurs effets sur les abeilles et sur l’ensemble de l’écosystème? La santé humaine en est-elle menacée? Existe-t-il des solutions faciles à appliquer? Bilan des dernières recherches sur ces insecticides aux effets dévastateurs.

Jean-Marc Bonmatin est chercheur au Centre de biophysique moléculaire du CNRS à Orléans (France), spécialiste de l'action des neurotoxiques chez les insectes. Il est l'un des membres dirigeants de la Task force on systemic pesticides (www.tfsp.info), un groupe international de plus de 50 scientifiques volontaires travaillant sur les effets des pesticides systémiques sur la biodiversité.

Durée : 6min25

 

ÉCOUTER L'ENTREVUE

Crédit photo : Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné