Formations

Un exerciseur de programmation pour les enfants

Une initiative qui veut enseigner les bases de tous les langages informatiques sur fond de pirates et de trésors

le 27 mai 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 29 mai 2018

Sociétés

Nous avons maintes fois écrit sur le sujet, l’apprentissage du codage devient un élément nécessaire de la pédagogie des enfants. En effet, les générations futures auront à savoir manipuler ce type de langage pour soit développer des applications ou au moins connaître la gestion d’un logiciel qui fonctionne mal. Conséquemment, de plus en plus de ressources existent afin de stimuler cet art de la programmation. Nous avons donc essayé un des plus récents en date, Golden Quest par l’entreprise Coding Park.

Un exerciseur à saveur de piraterie

L’idée de Golden Quest est de mélanger codage et amusement. Ainsi, le principe se veut « ludique » ou du moins amusant. Dans chaque niveau, il faudra programmer les déplacements d’un petit robot pirate qui veut déterrer un trésor. Il faudra s’assurer de lui dicter les commandes afin qu’il se déplace dans les bonnes directions, saute au bon moment, combatte les ennemis sur son chemin, presse des interrupteurs, etc. Le tout dans une progression qui permettra de maîtriser peu à peu les différentes parties des langages informations. Nous utilisons le pluriel, car l’approche se veut plus universelle. Elle n’est donc pas lié à un type de programmation.

La solution n’est toutefois pas entièrement gratuite. En effet, pour jouer à la totalité des 100 niveaux, il faudra que les parents ou l’enseignant paient un certain montant. Cela permettra de débloquer, au niveau scolaire, un tableau de bord ainsi que des cours et programmes préconçus.

De plus, cette version payante donnera l’accès à fond de l’éditeur de niveau. Néanmoins, il est possible de tester les 30 premiers niveaux gratuitement en s’inscrivant au site. Cela donnera à l’enfant l’occasion de le tester. D’autant plus, qu’il faudra que celui-ci ait une petite base en anglais puisque malgré quelques traductions françaises, l’ensemble de l’aide et de la programmation se fait dans la langue de Shakespeare.

Un outil intéressant, mais à conseiller à des enfants qui ont déjà une base d’anglais afin qu’ils ne se sentent pas démunis.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné