Formations

Réclamer, soutenir, refuser la surveillance de l’Antiquité à nos jours

Enjeux idéologiques, politiques et sociaux

le 10 octobre 2018

Espace Mendès France

Maison des sciences et des techniques
1, place de la Cathédrale, BP 80964
86038 Poitiers cedex
France

Tél.: 05 49 50 33 00
Fax: 05 49 41 38 53

La surveillance est omniprésente dans notre société. Elle est devenue un enjeu politique majeur : il ne s’agit plus d’une question de spécialistes mais d’une régulation de la société, ouvertement débattue et mise en œuvre dans la sphère publique. L’ampleur des interrogations et des débats sociaux quant à la compatibilité de cette surveillance avec le respect des libertés individuelles et des fonctionnements démocratiques a conduit beaucoup d’historien·nes à interroger les sociétés passées à partir de ce prisme.

Le colloque vise à confronter les apports des recherches récentes des historien·nes quant à la façon dont des groupes sociaux, en fonction de contextes divers, réfléchissent, mettent en œuvre la surveillance, interpellent les pouvoirs, pour la demander mais aussi pour la refuser. Cela amène à interroger le caractère ambivalent de la « surveillance » entre défenses et attaques des libertés ainsi que la place des contextes économiques, sociaux, idéologiques globaux.

Les 3-4-5 octobre 2018, le laboratoire Criham des universités de Poitiers et de Limoges organise un colloque international à l’Espace Mendès France et à l’Hôtel Fumé, initiative de l’axe Pouvoir, Institution, Conflit, animé par Anne Jollet, enseignante-chercheuse en histoire moderne à l’université de Poitiers, et Alexandra Beauchamp, enseignante-chercheuse en histoire médiévale à l’université de Limoges.

 

 

ÉCOUTER LE PODCAST

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné