Formations

Les élus peuvent-ils bloquer l'accès à leurs réseaux sociaux ?

Les limites de la vie publique et de la vie privée...

le 30 janvier 2019

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Les réseaux sociaux, comme Twitter, Facebook ou Instagram, permettent à toute personne de joindre un très vaste public, qu’il est possible d’élargir ou de restreindre à volonté. En tant que citoyen-utilisateur propriétaire de comptes sur ces réseaux sociaux, je suis en effet le seul à décider de celles et ceux à qui je souhaite permettre de voir ou de commenter mes publications.

Toutefois, à partir du moment où une institution publique (ou ses représentants) choisit d’avoir recours aux réseaux sociaux pour diffuser des informations d’intérêt général, cette liberté d’y bloquer l’accès devient beaucoup plus limitée. Or, depuis les derniers mois, un nombre grandissant d’utilisateurs déplorant cette pratique du blocage de la part d’élus se sont manifestés.

Un article de Louis-Philippe Lampron, professeur à la Faculté de droit de l'Université Laval.

LIRE LA SUITE

 

Crédit photo : Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné