Formations

Miroir, miroir, suis-je le plus musclé?

L'obsession de l'image corporelle parfaite chez les femmes et les hommes.

le 20 février 2019

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Le cinéma, les médias, même les figurines jouets valorisent une morphologie masculine irréprochable et une musculature fortement développée. Devant ce puissant message envoyé aux hommes, force est d’admettre que la pression pour se conformer à un corps idéal n’est pas l’apanage des femmes. Professeure titulaire à l’École de psychologie, Catherine Bégin s’intéresse à ce phénomène et en explore les répercussions dans ses travaux de recherche.

Les hommes sont-ils touchés comme les femmes par la pression sociale liée à l’image corporelle?
« Traditionnellement, le souci de l’image corporelle est associé à la femme. Par contre, depuis les dernières décennies, il inclut aussi les hommes. Nous avons vu s’instaurer tranquillement des images fortes de corps très esthétiques d’hommes au torse dénudé, épilé et très musclé, dans les publicités, les magazines. Le message a pris beaucoup d’ampleur au fil des années et génère une pression importante sur les hommes, les jeunes en particulier. Et ce phénomène n’est pas une question d’orientation sexuelle. Tous sont atteints par cette pression à différents degrés...»

 

Lire la suite

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné