Formations

Quand un scientifique s'appropriait l'anatomie féminine

Une capsule sur la course à la découverte, durant le Moyen Âge, du « mystérieux » corps de la femme

le 12 mars 2019

Indépendants - Ressources gratuites

Parmi tous les mystères que nos ancêtres ont cherché à comprendre, l’anatomie féminine a longtemps figuré dans le haut du classement. Après tout, pour les savants masculins, ce corps pouvant donner la vie ne pouvait qu’être mystérieux. Conséquemment, dès le Moyen Âge, des hommes ont tenté d’être les pionniers à découvrir le fonctionnement entre autres des organes sexuels de la femme.

Laurent Turcot, professeur d’histoire de l’Université du Québec à Trois-Rivières et auteur de la chaîne L’Histoire nous le dira, raconte comment la dissection a permis à un scientifique italien, Matteo Realdo Colombo, de « découvrir » le clitoris. Comme il l’explique, il s’agit surtout d’un moyen de se placer en « découvreur » et de planter un drapeau métaphorique sur l’anatomie féminine.

Durée : 5min31

 

Illustration : arievergreen cuffed fallopians via photopin (license)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné