Formations

Des questions éthiques pour les voitures autonomes

Une étude mondiale sur les dilemmes moraux des véhicules sans conducteur

le 25 mars 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 26 mars 2019

Sociétés

Ce qui semblait impensable au début des années 2000 est en train de se produire : des voitures autonomes sont construites testées. Certes, elles ne sont pas encore disponibles au grand public mais cela pourrait bien arriver dans un futur proche. Au point où de plus en plus de chercheurs s’intéressent à non seulement développer l’intelligence artificielle qui conduira mais aussi à se pencher sur les questions éthiques liées à la conduite.

En effet, si par un événement malencontreux, un tel véhicule n’a pas le choix que de percuter une personne, devrait-elle s’orienter davantage vers un jeune ou une personne âgée? Un riche ou un pauvre? Cette capsule du Monde explique la recherche faite auprès de deux millions d’internautes sur ces questions épineuses auxquelles doivent penser les programmateurs de ces voitures. Une étude fascinante puisqu’elle met en lumière les perceptions culturelles par rapport aux genres, à la classe, à l’âge, etc.

Durée : 3min31

 

Illustration : mripp Tunnel Vision via photopin (license) 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné