Formations

Pas d'âge pour changer de vie

Reprendre la forme n'est pas exclusif aux jeunes adultes

le 31 mars 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 02 avril 2019

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Le bien-être passe souvent par la prise de saines habitudes de vie. Il arrive toutefois que de mauvaises ont été adoptées par le passé. Or, nous avons l’impression qu’il faut transformer son quotidien lorsque nous sommes jeunes pour que cela ait réellement des effets à long terme. Ainsi, les personnes plus âgées, ayant déjà des problèmes coronariens, pouvaient penser que changer des comportements ne menait à rien.

Une conclusion tout à fait erronée d’après une recherche de la Faculté de médecine de l’université Laval qui a suivi un groupe d’individus de 42 à 76 ans ayant eu besoin d’un pontage. Ces personnes, souvent en surpoids, partaient donc avec un bilan lourd. Il leur a été demandé d’observer un programme d’exercices hebdomadaires pendant un an. Si les conséquences sur le poids ont été minimes, la présence de gras viscéral avait grandement diminué dans le corps et, dans certains cas, la capacité pulmonaire s’était améliorée. Comme quoi il n’y a pas de limites d’âge pour reprendre du mieux.

Pour lire la suite

 

Illustration Daniel Reche de Pixabay 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné