Formations

Des traces d’un peuple disparu sur des tablettes

Des centaines d'écrits sont analysés afin de mieux comprendre une civilisation disparue

le 09 avril 2019

Université catholique de Louvain

Université catholique de Louvain
1, Place de l'Université
B-1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

Les archéologues permettent de découvrir les artefacts et traces des anciens peuples qui ont foulé nos terres. Par exemple, le travail archéologique a grandement aidé à comprendre des peuplades antiques comme les Grecs, les Romains, les Étrusques, etc. Or, si ces peuples avaient déjà laissé beaucoup d’infrastructures, certains comme la civilisation minoenne qui a vécu sur l’île de Crête et de Santorin.

Heureusement, le travail archéologique a peu à peu dévoilé cette population disparue des mémoires. Actuellement, comme le raconte cette doctorante le travail se fait particulièrement sur plus de 500 tablettes qui ont été retrouvées enfouies dans un dépôt du palais de Cnossos. Ces traces d’écriture antiques donnent une idée sur l’organisation de cette civilisation, ses divinités, etc. Ce travail colossal pourrait améliorer notre compréhension du peuple de Minos.

Pour lire la suite

Illustration : Antoine Lang-Cavelier on Foter.com / CC BY-NC-SA

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné