Formations

La génomique pour améliorer la production de lait

Des chercheurs tentent d'améliorer la sélection génétique des cheptels

le 23 avril 2019

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

La génétique n’est pas utilisée que dans le domaine médical. Celui de l’agriculture a bénéficié des avancées en génomique avec, entre autres, le développement d’organismes génétiquement modifiés. Bien que controversés, ils ont permis de protéger certaines cultures d’insectes ou de maladies. Et cela pourrait s’appliquer aussi à l’élevage.

En effet, la production de lait est une industrie fort importante au Québec et en Ontario. S’il existe déjà une sélection génétique faite par les éleveurs, un projet d’études utilisant la bio-informatique et l’intelligence artificielle améliorerait la génomique des vaches. En effet, l’accumulation de données sur le profil des bovins pourrait permettre le développement de cheptel plus endurant, productif, en santé, etc.

Pour lire la suite

 

Illustration : H. Hach de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné