Formations

Peut-on se débarrasser du glyphosate?

Certains cherchent à réduire ou éliminer l'usage de ce pesticide controversé

le 06 mai 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 07 mai 2019

UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Bien des sujets se veulent polémiques dans le domaine de l’agriculture mais aucun ne suscite autant d’émotions que l’épandage de glyphosate dans les champs. Son efficacité est supplantée par la mauvaise presse sur ces dangers. D’autant plus que la communauté scientifique est divisée sur le sujet de sa dangerosité. Et les supposés bénéfices sont même remis en question par de plus en plus d’études.

Alors, peut-on se débarrasser du glyphosate pour éliminer les insectes qui menacent les récoltes? Un projet universitaire se penche sur un système alternatif prometteur. Ainsi, des plants de couvertures pourraient être mis en place pour protéger la terre des mauvaises herbes. Une solution partielle puisqu’il faudrait quand même utiliser le glyphosate pour détruire cette végétation et laisser le maïs ou le soja pousser. La solution 100 % sans pesticide n’existe donc pas encore mais son utilisation pourrait baisser grandement.

Pour lire la suite

 

Illustration : Erich Westendarp de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné