Formations

L'apprentissage social des singes

L'observation de bandes de vervets en a révélé sur la structure sociale et leurs apprentissages

le 03 juin 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 04 juin 2019

Université de Lausanne - UNIL

Unicentre
CH-1015 Lausanne
Suisse

Tél. +41 21 692 11 11
Fax  +41 21 692 26 15

L’homme ayant énormément de traits communs avec les singes, il n’est pas étonnant que de nombreux scientifiques s’intéressent aux primates pour étudier leurs comportements. Certes, nos rapports sont plus évolués et complexes que ces animaux mais il n’en demeure pas moins que nos premiers réflexes ont possiblement été semblables à ceux-ci il y a fort longtemps. Ainsi, des équipes ont observé des communautés de vervets en Afrique du Sud pour comprendre les dynamiques sociales et l’apprentissage chez cette espèce.

Ils ont, entre autres, fait une expérience où la femelle et le mâle dominant devaient ouvrir une porte actionnée par une télécommande par les chercheurs pour accéder à des pommes. Seule celle du mâle pouvait s’ouvrir. Cette espèce vivant dans un régime matriarcal, ils ont naturellement suivi la matriarche. Puis, les mâles se sont rendu compte que cette porte ne fonctionnerait pas et ont rejoint le patriarche. Ils ont pu ainsi observer que les jeunes singes mâles, devant généralement s’exiler de leurs groupes pour éviter les conflits et pouvoir se reproduire, étaient alors plus flexibles que les femmes qui se tenaient en bande serrée. Bien d’autres observations ont été faites par les scientifiques qui permettent de comprendre un peu mieux la vie grégaire de ces animaux.

Pour lire la suite

 

Illustration : Santa3 de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné