Formations

La Bible, un livre écolo?

Des passages de l'ouvrage religieux pourraient alimenter le mouvement écologiste

le 10 juin 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 11 juin 2019

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

La Bible se veut un des livres les plus vendus et distribués dans l’histoire de l’humanité. Peu importe, nos croyances religieuses propres, personne ne peut donc nier l’impact de cet ouvrage sur la planète. Or, contiendrait-il des aspects écologiques? Selon un professeur de théologie, certains passages pourraient en effet être relus avec une vision environnementaliste en tête.

À l’époque de la rédaction, les différents auteurs n’avaient pas du tout ses préoccupations. Personne ne pouvait imaginer que l’humanité aurait des répercussions sur la nature qui pourrait la déstabiliser. Il s’agissait, après tout, d’une conception « divine ». Néanmoins, des passages rappellent l’importance de laisser la terre se reposer comme les humains le font pour honorer le septième jour de la Création. Le Cantique des cantiques contient aussi beaucoup de références aux beautés naturelles. Certes, l’Église catholique n’est pas encore l’organisation la plus écologique mais elle travaille clairement en ce sens. Et son livre sacré pourrait être, à certains égards et avec une vision un peu moins anthropocentrique, une base de réflexion.

Pour lire la suite

 

Illustration : Pamela P. Stroud How Peter Came to Know Jesus via photopin (license)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné