Formations

Cartographier les zones inondables

Un travail nécessaire pour éviter des pertes humaines et matérielles catastrophiques

le 11 juin 2019

Université de Sherbrooke

2500, boulevard de l'Université
Sherbrooke Québec
J1K 2R1

Tél: 819 821-7000

Les sociétés ont bien souvent établi leurs villes le plus près possibles de cours d’eau. Cela avait une logique pour consommer cette ressource, irriguer des champs, etc. Or, elles ont oublié que ces rivières pouvaient sortir de leur lit à certains moments durant l’année, causant ainsi de nombreux dégâts matériels et même des pertes de vie dans certains cas. Au printemps 2017, le Québec a connu une fonte rapide des neiges cumulée à de grandes pluies. Cela a mené à des inondations catastrophiques un peu partout dans la province.

Le gouvernement a alors financé des groupes universitaires afin qu’ils établissent une cartographie plus détaillée des zones inondables dans les différentes régions. Ainsi, l’université de Sherbrooke s’affaire à analyser les risques de multiples cours d’eau dans sa région, l’Estrie. Ils observent donc le débit ainsi que les changements du lit des rivières grâce aux drones et aux images satellites afin de développer une courbe de risque représentative et utilisable pour savoir quand les niveaux sont critiques, préparer les évacuations, etc.

Durée : 3min14

 

Illustration : Hans Braxmeier de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné