Formations

Contrer l'obsolescence des objets connectés

L'importante question du développement durable avec ces nouvelles technologies

le 25 juin 2019

Université catholique de Louvain

Université catholique de Louvain
1, Place de l'Université
B-1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

En 2022, plus de 50 milliards d’objets seront connectés à son Internet. Cette masse critique d’éléments domestiques en ligne signifiera possiblement une vie améliorée pour les humains, mais beaucoup moins pour la planète. En effet, cette connexion permanente d’articles augmentera le besoin énergétique, ils sont généralement bâtis avec des matériaux rares et toxiques et, de plus, la majorité est conçue actuellement dans l’idée d’une obsolescence programmée. Ainsi, au bout d’un certain temps, il arrêtera de fonctionner ou sera plus lent ou déficient pour obliger l’usager à en acheter un autre.

Alors, serait-il possible de créer des objets connectés durables? Voilà ce qu’essaie de faire le consortium de recherche ENCOS (European Nanoelectronics Consortium for Sustainability). Ils réfléchissent, entre autres, à des designs d’appareils différents, nécessitant moins de minéraux rares. Ils travaillent aussi à ce que les machines deviennent comme les ordinateurs dont il suffit de changer des pièces afin d’améliorer la performance. Cette bataille pour les objets connectés durables peut-elle se gagner? Ils l’espèrent et croient que oui.

Pour lire la suite

 

Illustration : Wyrmworld on Foter.com / CC BY-NC-SA

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné