Formations

Des troubles du langage cachant l'Alzheimer

Les troubles langagiers chez les aînés seraient un signe avant-coureur de l'Alzheimer

le 09 septembre 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 10 septembre 2019

Université Laval

Bureau du recrutement étudiant


Pavillon Alphonse-Desjardins, local 3577
2325, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Canada


418 656-2764
1 877 606-5566

Cela nous est tous arrivé de discuter et d’oublier un mot. Celui-ci ne vient pas ou il prend du temps avant de revenir à notre mémoire. Normalement, ce genre d’oubli passager n’est pas dramatique. Or, avec la vieillesse et particulièrement à la cinquantaine, certains troubles langagiers apparaissent. Des personnes cherchent alors constamment leurs mots ou répètent difficilement des phrases longues entendues. Des chercheurs ont noté que ces problèmes seraient de grands révélateurs d’une maladie d’Alzheimer en développement.

En étudiant plus de 1200 patients atteints de formes d’aphasie primaire, les scientifiques ont remarqué des concentrations anormalement élevées de bêta-amyloïde. Cette protéine toxique est celle qui crée des plaques déclenchant le processus inflammatoire cérébrale de l’Alzheimer. Ainsi, pour les chercheurs, cette découverte se veut un signal au corps médical de bien prendre en compte les personnes dans la cinquantaine ou soixantaine cherchant constamment leurs mots.

Pour lire la suite

 

Illustration : Tumisu de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné