Formations

Les preuves de l'importance des trous noirs primordiaux

La matière noire serait-elle née de la fusion de trous noirs?

le 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 17 septembre 2019

Université catholique de Louvain

Université catholique de Louvain
1, Place de l'Université
B-1348 Louvain-la-Neuve
Belgique

En observant l’univers, les astrophysiciens se sont rendu compte que la matière ordinaire qui compose, entre autres, les protons et les neutrons de notre monde ne font que 15 % de la matière dans l’espace. 85 % seraient de la matière noire, une substance qui n’émet aucun rayonnement électromagnétique mais qui interagit avec la gravité de son environnement. Ainsi, cela expliquerait par exemple pourquoi les étoiles en bordure d’une galaxie se mouvent à la même vitesse que les autres proches du centre.

Or, jusqu’à maintenant, aucun scientifique n’a été en mesure de spécifier la composition de cette matière noire. Un chargé de recherche au sein du CURL (Cosmology, Universe and Relativity at Louvain) et ses collègues pensent que des trous noirs primordiaux auraient pu fusionner et former la matière noire de l’univers. D’autant plus que la récente découverte d’ondes gravitationnelles permettrait de valider cette théorie. Six autres indices donnent raison de croire que la thèse serait valide.

Pour lire la suite

 

Illustration : David Mark de Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné