Ressources

Publié le 29 avril 2019 Mis à jour le 30 avril 2019

Roman graphique : quand la BD gagne de la maturité

Le genre du roman graphique a ouvert le champ à d'autres types d'histoires pour les bédéistes

La bande dessinée existe depuis longtemps. Or, elle a souvent été considérée comme un sous-genre par les éditeurs. Des créateurs comme Will Eisner, à la fin des années 70, ont alors décidé de se servir du terme roman graphique pour être remarqués.

Depuis, toutes les librairies possèdent une section dite « roman graphique ». À la différence des bandes dessinées traditionnelles, les auteurs utilisent leur art afin de développer sur un ou plusieurs tomes des histoires fictives ou autobiographiques. Ils n’ont plus à se soumettre à des formats de taille comme les séries de superhéros de Marvel ou autres. Une évolution qui a permis de donner plus de lettres de noblesse aux bédéistes.

Pour lire la suite

 

Illustration : Flооd Refresher via photopin (license)

En savoir plus sur cette ressource

Visiter uqam.ca


Mots-clés: Bande Dessinée Lecture Bédéiste roman graphique écrire édition

Voir plus de ressources de cette institution
UQAM - Université du Québec à Montréal

405, rue Sainte-Catherine Est
Case postale 8888, succ. Centre-ville
Montréal (Québec)
Canada
H2L 2C4

Tél.: 514 987 3000

Contacter

Voir le profil

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !