Ressources

Publié le 04 novembre 2019 Mis à jour le 05 novembre 2019

Bouger pour être mieux dans sa tête

Les bienfaits de la pratique sportive pour les problèmes de santé mentale

La santé occidentale avait tendance à séparer santé physique de celle mentale. Une approche erronée puisqu’elle ne proposait pas des traitements qui traitent à la fois ce qui passe dans la tête mais aussi dans le corps. Or, des études récentes poussent de plus en plus de gens des milieux psychiatriques à suggérer à leurs patients, même les plus sévères, de l’activité physique.

En effet, le sport modifie le flux sanguin dans le cerveau, particulièrement dans la région de l’hippocampe qui se veut celle de la régulation de l’humeur. L’imagerie médicale a démontré ces effets de l’activité sportive sur l’encéphale. De plus, comme le montre ce reportage, il y a une socialisation grâce aux exercices, ne serait-ce que quelques fois par semaine. Une approche qui renforce les traitements médicamenteux ainsi que thérapeutiques.

Durée : 4min36

 

Illustration : StockSnap de Pixabay


Mots-clés: Psychologie Psychiatrie Cerveau bouger Bienfaits

Voir plus de ressources de cette institution

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !