Ressources

Publié le 17 décembre 2019 Mis à jour le 20 septembre 2020

Les jeux vidéo, boucs émissaires idéaux?

Pourquoi chaque drame fait ressortir les arguments de la "dangerosité" des jeux?

Aux États-Unis, les tueries de masse aux armes à feu sont malheureusement fréquentes. Chaque fois qu’un événement du genre se produit, un coupable est souvent pointé du doigt : le jeu vidéo. Cela a commencé en avril 1999, après le massacre du lycée de Columbine. Les médias se sont alors penchés sur les passions des tireurs, y compris des jeux de tir à la première personne.

Or, aucune recherche ne montre cette corrélation qu’ont essayé de prouver les politiciens américains. En fait, des pays sont encore plus friands de jeux vidéo que les États-Unis et les meurtres par armes à feu y sont quasi inexistants. Or, ces politiciens peuvent utiliser cette technique de distraction puisque les chercheurs eux-mêmes ne s’entendent pas sur l’impact des médias violents sur l’agressivité.

Durée : 7min14

Illustration : Luke Hayfield Photography FPG (First Person Gaming) via photopin (license)

En savoir plus sur cette ressource

Mots-clés: Recherches Psychologie Violence Jeux Vidéo Armes à feu Les états-unis Massacres

Voir plus de ressources de cette institution

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !