Ressources

Publié le 21 avril 2020 Mis à jour le 21 avril 2020

Un avenir sans chants d'oiseaux?

La pollution sonore met en péril des espèces aviaires

Nous pensons souvent que la question de la biodiversité passe par les changements climatiques et la présence de dioxyde de carbone. Or, d’autres types de dégradation nuisent fortement à des espèces vivantes. Entre autres, la pollution sonore entrave grandement la reproduction d’amphibiens et d’oiseaux communicants à basse fréquence. En effet, le bruit presque constant du trafic empêche la communication entre eux.

D’autres ont dû s’adapter en essayant de chanter plus fort, au risque d’abîmer leur appareil vocal. Or, cela mène à deux potentiels futurs plutôt inquiétants : un silence de mort à certains endroits où les oiseaux ne pourront plus subsister ou une homogénéisation de l’environnement, peu importe où nous nous trouverons dans le monde. Deux constats déprimants qui peuvent être inversés à condition de travailler sur la pollution sonore, entre autres.

Durée : 2min47

Illustration : Jill Wellington de Pixabay

En savoir plus sur cette ressource

Mots-clés: Sons Urbain Oiseaux Biodiversité espace urbain Pollution Sonore Silence Voitures Appauvrissement

Voir plus de ressources de cette institution

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !