Ressources

Publié le 28 avril 2020 Mis à jour le 28 avril 2020

Un portrait-robot établi avec de l'ADN?

Le potentiel du phénotypage pour trouver des criminels

Depuis des décennies, l’ADN est un élément important des enquêtes criminelles. En effet, les traces génétiques étant uniques ont permis d’accuser ou même d’innocenter de nombreuses personnes. Néanmoins, avoir un code ADN a ses limites. Parfois, cela ne mène à rien quand il est impossible de faire des corrélations.

Voilà pourquoi certains sont en faveur du phénotypage, c’est-à-dire étudier des séquences codantes pour identifier l’âge, la couleur des cheveux, des yeux ou de la peau. Cela permettrait de mettre en place des portraits-robots génétiques afin de retrouver des criminels ayant commis des crimes graves. Une approche qui pourrait être précise mais ne sera jamais fiable à 100 % comme le rappellent des spécialistes.

Pour lire la suite


Illustration : OpenClipart-Vectors de Pixabay

En savoir plus sur cette ressource

Visiter unil.ch


Mots-clés: Génétique Police ADN enquête criminelle Expert judiciaire Éthique Phénotypes

Voir plus de ressources de cette institution
Université de Lausanne - UNIL

Unicentre
CH-1015 Lausanne
Suisse

Tél. +41 21 692 11 11
Fax  +41 21 692 26 15

Contacter

Voir le profil

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !