Ressources

Publié le 26 mai 2020 Mis à jour le 26 mai 2020

La reconnaissance avant la réconciliation

De l'importance d'avouer les torts afin de rapprocher les peuples

La colonisation de territoires et les conflits en tout genre ont été accompagnés de gestes terribles : assassinats de masse, climat de terreur, assimilation violente, viols, etc. Des actes horribles qui ont profondément marqué les peuples, autochtones ou autres, encore présents aujourd’hui. S’il n’est pas possible de réparer entièrement le mal qui a été fait, la réconciliation est envisageable.

Or, cela veut dire que le coupable reconnaisse sa responsabilité pleine et entière des actions qui ont été commises à l’époque. De plus, il faut aussi que cela vienne avec une reconnaissance de l’égalité du peuple en question afin que les discriminations qu’ils vivent soient considérées comme des gestes haineux, voire criminellement répréhensibles.

Pour lire la suite


Illustration : wal_172619 de Pixabay

En savoir plus sur cette ressource

Visiter ulaval.ca


Mots-clés: Reconnaissance Égalité Peuple autochtone Peuples autochtones Réconciliation Pardon Fautes Autochtones

Voir plus de ressources de cette institution
Université Laval

2325, rue de l’Université
Québec, Qc - G1V 0A6
Canada

Tél.: 418 656-2764

1 877 606-5566

[email protected]

Contacter

Voir le profil

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !