Technologies

Un collecticiel comme plate-forme pour la formation à distance -

le 25 décembre 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

À en croire les auteurs du document de présentation de l’ AUPELF-UREF, l’Agence Universitaire de la Francophonie, et singulièrement de l’ AUF, la massification de l’enseignement, le manque d’enseignants dans toutes les disciplines scolaires et universitaires, le coût très élevé de la scolarité dans les pays en voie de développement contribuent à l’engorgement des structures éducatives déjà obsolètes mais fortement sollicitées. D’où un appel presque indispensable à changement ou à une amélioration des méthodes d’enseignement.

Une façon de désengorger les salles de classe

La formation à distance s’impose donc, poursuivent-ils,

comme une des solutions appropriées, car, très souvent, les classes sont pléthoriques, les enseignants sont vieux et demandent à être recyclés; certains n’ont pas eu de formation initiale, autant pour ceux du primaire que pour ceux du secondaire et du niveau supérieur.

Le séminaire présentiel conjointement organisé à Yaoundé, Dakar et Rabat du 2 au 7 octobre dernier a consisté à initier les apprenants au travail collaboratif et à les familiariser avec la plate-forme sur laquelle ils auront à travailler. Cette plate-forme, initialement absente du site de l’ ULP, mais présentée ensuite sur vcampus a été apparemment mise en chantier par des étudiants et présentait de trop nombreuses imperfections et des problèmes d’implémentation. vcampus fonctionne maintenant simultanément avec une autre plate-forme, l’ EAD2000, nettement améliorée et en constant perfectionnement, plus conviviale et pleine d’agréments ergonomiques et techniques.

Présentation et objectifs du collecticiel

Le site qui héberge ces plates-formes est une conception de Faerber, un enseignant chercheur associé au Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’ULP et chef de projets multimédia à

ULP multimédia.

Les thèmes de recherche du Laboratoire sont orientés vers la formation à distance et l’apprentissage coopératif assisté par ordinateur, et vers les collecticiels appliqués à la formation.

Un collecticiel est un logiciel qui

assiste un groupe d’utilisateurs à la réalisation d’un projet commun. Les membres du groupe collaborent à distance,

en travail synchrone ou en travail asynchrone. Le collecticiel

prend en charge les problèmes de communication, de production et de coordination entre les participants, en particulier :

  • les accès et leur contrôle,
  • la distribution et le stockage de l’information,
  • la gestion et la protection des ressources,
  • la mise en cohérence de l’information partagée,
  • la visualisation des participants à travers une interface appropriée.

L’objectif primordial est la réalisation d’un document qui se veut le résultat des apports de plusieurs auteurs.

Pour y parvenir, on passe par la messagerie électronique, les ’chats’, les rencontres virtuelles, les réunions en salons. On compte surtout sur des apports personnels et des textes traduisant les sensibilités, les connaissances et la culture des auteurs.

Le concepteur reconnaît que si, à la fin, on dispose de six versions différentes du même document, il sera difficile de savoir quand il faut supprimer telle ou telle version de ce document. Face à ces difficultés, Faerber conclut que telle quelle, la messagerie électronique

est un piètre outil de communication.

C’est pourquoi il suggère le trèfle du collecticiel, une classe de logiciel intégrant trois fonctionnalités : la communication qui vise à permettre aux participants d’échanger des informations par l’écrit, la parole ou le geste, l’Organisation ou la coordination nécessaire pour définir les acteurs et les tâches et offrir une vue dynamique du système et, enfin, la Production ou l’action pour agir sur des objets physiques ou informatiques.

On trouvera les détails de tous ces principes directeurs sur le site personnel de l’auteur. Certains hésiteront devant les trop grandes exigences technologiques et les difficultés matérielles, techniques et de coordination que l’on peut rencontrer en travail collaboratif; ils pourront communiquer avec l’auteur, qui est prêt à répondre à toutes les questions relatives à la méthodologie, aux plates-formes des deux sites et à leurs performances.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné