Technologies

Les premiers balbutiements du dictaphone transcripteur -

le 21 juin 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Dans son article « Sous la dictée, la page», paru dans Libération Multimédia, Natalie Levisalles expérimente pour nous le dictaphone transcipteur «Dragon», un petit objet de 115 g auquel on peut dicter un texte pour le retrouver quelques minutes plus tard sur l’écran de son ordinateur.

Elle cite un exemple où elle a dicté :

«L’enregistrement ne commence que lorsque vous relâchez le bouton d’enregistrement... Si vous quittez accidentellement le mode pause, vous pouvez reprendre l’enregistrement là où vous l’aviez laissé...».

Résultat de la transcription :

«D’une monde de ligne de l’horizon demandes de gourou de Henri Denis de redevenir divine demande de membres i Denis VW accidentellement de grandes secondes de 111000 Usenet...»

«Pas vraiment brillant», comme elle le dit si bien.

D’ici cinq ans, espère Dragon, ce système pourrait être intégré aux réseaux téléphoniques internationaux. Espérons que vous n’en aurez pas besoin en cas d’urgence!

Pour l’article complet : Sous la dictée, la page

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné