Technologies

NaviCub, une navigation cubique

le 02 novembre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Ce n’est ni de la science fiction ni de la réalité virtuelle. Juste une tentative originale de structuration ergonomique. La société Widil valorise, dans son jargon maison, NaviCub©, une interface de navigation dite multi... dimensionnelle. Les amateurs d’esprit cubique apprécieront. Les sceptiques de l’industrialisation crieront au formatage cognitif.

Les quatre coins cardinaux

Imaginez votre espace de travail entièrement consacré aux activités pédagogiques. Une face d’un cube vous invite à parcourir les séquences et les sous chapitres de votre ressource formative. Au quatre côtés de l’écran, un univers conceptuel permet d’accéder à des espaces d’information. Le haut de l’écran vous propulse vers une table des matières afin de survoler votre parcours. Vous pourrez également sortir du produit. Mais si vous y êtes confortablement installé, prenez donc votre "bissac" (sac long, ouvert par le milieu et dont les extrémités forment deux poches) pour vous procurer de la documentation de référence, des informations administratives sur la formation, des indications sur vos activités (durée des sessions parcourues, temps de connection…). De la prise de hauteur sur le sujet traité. La partie basse de l’écran vise l’approfondissement des connaissances : notions complémentaires, lexique. Une mise en apnée au cœur du savoir. Noyade déconseillée. La gauche de l’écran sert d’historique. Elle relance les séquences consultées tel l’icone "précédente" de votre fureteur préféré. Adroit de la gauche, remémorez-vous les écrans visualisés en guise de renforcement. La partie droite va de l’avant. Elle dynamise votre progression en permettant la sélection des séquences suivantes d’un chapitre donné. Limitation de vitesse conseillée.

L’ère du plein écran

Le code de navigation proposé par Widil est simple : un cube aplati. Il permet à l’utilisateur de structurer son cheminement par des repérages spatio-temporels. Ces entrées multiples (historique, table des matières, séquences consultables…) sont autant de portes d’accès vers le contenu. L’ouverture semble recherchée, l’identification de la matière à apprendre facilitée. En éliminant l’interface graphique de boutons, l’espace de consultation principal est épuré : il concentre l’attention sur l’objet même de l’étude.

Le profil caché de l’interface

Cube est un film de science fiction : un groupe de personnes se retrouve enfermé dans une prison surréaliste, un labyrinthe constitué de pièces cubiques communicantes et équipées de pièges mortels. Point d’enfermement macabre dans le NaviCub© mais différentes zones d’ombres. A force de multiplier les points d’entrées, le système de navigation peut nuire à l’effet recherché : la tentation de jouer des fonctionnalités peut détourner l’apprenant de l’objectif d’apprentissage initial. La recherche systématique d’artefacts navigants est source de désorientation. Illustration commentée. Dans un QCM, chaque item s’anime en les survolant afin de grossir les caractères (effet visuel pour les malvoyants ? ). Cochez vos réponses. Une page de correction défile de bas en haut. Rien ne vous indique graphiquement que la poursuite de l’explication se fait à droite. Blocage assuré. Si l’ergonomie cognitive est primordiale, l’interface fonctionnelle d’une ressource ne crée pas pour autant l’activité pédagogique. L’interface encapsule les stratégies d’enseignement et d’apprentissage souhaitées par les concepteurs pédagogiques multimédia. Compte tenu de la logique d’animation de l’Internet, la technologie utilisée est du Flash. Il ne faudrait pas y voir une "Macromédia… tisation" systématique des procédures de développement informatique. Widil se qualifie d’industrie de la connaissance. A vouloir standardiser son système de navigation, le risque est de proposer un formatage ergonomique de ses produits, à l’encontre de la force créative de son Navicub©.

L’incubateur ergonomique

Plutôt que de révolution, parlons d’évolution. Widil offre une approche innovante de l’interfaçage ergonomique dans un contexte de formation. D’autres cultures sont sources d’inspiration. Les recherches expérimentales de la communauté artistique sont des pistes d’ouverture d’esprit et d’innovations conceptuelles pour les médiatiseurs pédagogiques. La recherche fondamentale offre également des voyages prospectifs en matière d’ esthétique de l’interface. Alors, innovons aussi en formation !

La démo en ligne.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné