Technologies

Les interfaces immatérielles : manipuler textes, chiffres et images en 3D sur support invisible***

le 18 octobre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Trois chercheurs du laboratoire Ishikawa Namiki de l’université de Tokyo ont inventé une interface sans accessoire en scannant en temps réel les coordonnées spatiales d’un objet.

 

Manipuler textes, chiffres et images sur une surface invisible, comme si on les tenait réellement entre ses mains, c’est l’idée de base de l’équipe de Tokyo, mais l’originalité de Smart Laser Scanner for Human-Computer Interface, c’est qu’avec cette interface, il n’y a pas besoin de gants tactiles, ni de marqueurs optiques sur les objets, ni de caméras stéréoscopiques hors de prix.

Le projet utilise un ensemble constitué d’une diode laser, de minuscules miroirs et d’un photodétecteur qui scanne en temps réel les coordonnées tridimensionnelles de l’objet ciblé - en l’occurrence, souvent le bout des doigts de l’utilisateur. Seuls ces derniers sont scannés précisément, et non l’ensemble de la surface.

Les premiers tests ont permis de surfer sur internet du bout des doigts ou de manipuler une double hélice d’ADN d’une seule main. Bientôt la possibilité de manier plusieurs objets simultanément ou d’écrire quelques mots dans le vide...

Les chercheurs de Tokyo ont inventé l’interface homme/machine du futur. Un moyen de manipuler une page Web, par exemple, sans besoins de clavier ni d’écran.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné