Technologies

Exercitement - Classes d’éducation physique virtuelles***

le 20 juin 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Les élèves du district de Redlands en Californie ont un taux d’obésité supérieur à celui de l’ensemble de l’état, qui déjà est problématique.

Les jeux vidéos sont une des sources blamées de cet état de fait. Aussi a-t-on décidé de combattre le feu par le feu en installant des consoles Play Station (une pour cinq étudiants) couplées au système EyeToy de Sony ou à la plate-forme Dance Dance Revolution.

Ce qui a donné naissance au «Exercitement» (Exertainment).

Amusant et évolutif

Ceux qui ont pu voir ou essayer un de ces systèmes dans une arcade ont déjà pu constater qu’ils sont à la fois très populaires, très physiques, amusants et pas du tout faciles. Ils représentent donc un bon défi, sont adaptables aux différents calibres d’habileté, demeurent intéressants et sont évolutifs.

Dans le cas du Eye Toy, le fait que la caméra repère les mouvements des joueurs qui interagissent à ce qu’ils voient à l’écran rend le tout tout à fait fascinant d’autant plus que plusieurs jeux sont offerts et que de nouveaux s’ajoutent régulièrement.

Le fait que les élèves obèses soient très rarement physiquement compétitifs rend l’exercitement particulièrement intéressant : on s’amuse et s’il y a compétition, ça peut être contre soi-même !

En termes d’activité physique réelle par rapport aux cours habituels, la comparaison est plutôt favorable à l’exercitement.

 

Pour l’article complet : Now That’s Exertainment!  Dans Wired, par Chris Kohler

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné