Technologies

Un traitement de texte en ligne qui traduit vos écrits. Instantanément.

le 31 août 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 14 septembre 2009

Sociétés

De quoi s’agit-il ? D’un traducteur automatique intégré à Google Document. Tout document saisi dans l’application de traitement de texte en ligne de Google peut maintenant être traduite en 42 langues, de l’albanais à l’ukrainien, en passant par le japonais, le finnois… le français, l’anglais et l’espagnol, et bien d’autres.

La fonction de traduction est intégrée au menu « Outils » habituel. Après avoir saisi ou collé un texte dans un document, il suffit de cliquer sur la langue choisie pour que la traduction apparaisse dans une nouvelle fenêtre. Vous pouvez effectuer l’opération pour un texte entier ou un fragment, puis conserver la traduction dans un document à part ou le coller dans votre document en langue originale.

Cette fonction n’est pas utilisable dans le tableur ou l’outil de diaporama de Google Document. Il est réservé à l’outil de traitement de texte. Pour y avoir accès, il faut être l’éditeur du document à traduire : son créateur, ou collaborateur avec autorisation de modifications.

On imagine sans peine les applications, bonnes ou moins bonnes, de cet outil en éducation : les informations en langues étrangères seront plus accessibles, car il suffira de copier / coller le texte d’origine dans Google document pour en demander la traduction automatique en français ; écrire dans la langue de son interlocuteur étranger sera également plus facile, puisqu’il suffira de saisir son texte en français et ensuite de demander sa traduction dans la langue cible. Les projets scolaires européens s’en trouveront peut-être dynamisés.

On pense aussi aux risques de triche liés à l’utilisation de ce traducteur pour l’enseignement des langues. Quel élève ne sera pas tenté par le fait de rédiger son texte en français et de demander ensuite à Google de faire le boulot pour lui, c’est-à-dire de le traduire en italien, espagnol, anglais, allemand ?... Mais le risque ne devrait pas s’accroître, vis-à-vis de ce que nous avons connu jusqu’à présent. D’une part, parce que de tels services de traduction en ligne existent déjà, utilisables gratuitement pour des textes courts ; d’autre part parce que les traductions ne sont pas parfaites…

Voici ce que donne par exemple un fragment d’article du New York Times traduit en français :

Texte original :

Things fall apart; the center cannot hold. Facebook, the online social grid, could not command loyalty forever. If you ask around, as I did, you’ll find quitters. One person shut down her account because she disliked how nosy it made her. Another thought the scene had turned desperate. A third feared stalkers. A fourth believed his privacy was compromised. A fifth disappeared without a word.

Traduction automatique Google :

Things fall apart, le Centre ne peut pas tenir. Facebook, le réseau social en ligne, ne pouvait pas commander de fidélité pour toujours. Si vous demandez autour, comme moi, vous trouverez de cesser de fumer. Une personne a fermer son compte parce qu'elle n'aimait pas la façon dont Nosy qu'il lui faisait. Une autre pensée de la scène était devenue désespérée. Un troisième harceleurs craindre. Un quatrième croyait que sa vie privée a été compromise. Un cinquième a disparu sans un mot.

Hum ! Si l’élève confie à Google son travail de rédaction dans une langue étrangère, il n’obtiendra sans doute pas la note maximale !

Mais l’équipe de Google assure travailler sans relâche à l’amélioration de ses traductions automatiques ; et, plus important, si un jeune doit rédiger en anglais ou en allemand chez lui à la demande de son prof, il aura de biens meilleurs résultats en s’adressant à son frère aîné ou au copain de sa sœur, qui parle couramment cette langue…

L’outil ne crée donc pas la faute. Mais les enseignants ont tout intérêt à connaître ce nouveau traducteur pour y adapter leurs stratégies pédagogiques et les travaux qu’ils demandent à leurs élèves.  Sinon, ils risquent de se retrouver avec des piles de « devoirs maison » approximativement traduits et sans aucune valeur.


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné