Technologies

Alerte à la prudence pour les adeptes du cellulaire -

le 26 mars 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

Le cellulaire est un phénomène unique dans l’histoire. Jamais un produit commercial n’a été aussi populaire. Alors que de plus en plus de personnes s’approprient cette technologie -- plus de 200 millions d’usagers en 1999 et on prévoit qu’il y en aura plus d’un milliard d’ici l’an 2004 --, de nombreux chercheurs sonnent l’alarme et recommandent une utilisation modérée du sans fil.

À quoi bon s’en faire, diront certains, confiants qu’un produit mis sur le marché a nécessairement subi les tests appropriés. Or, plusieurs études laissent croire que la surutilisation du cellulaire comporterait des risques pour la santé attribuables à la chaleur provenant de l’émission des ondes électromagnétiques du cellulaire.

Ainsi, on a observé chez certains utilisateurs des symptômes allant de la migraine à la perte de mémoire, jusqu’à des changements biologiques inquiétants que l’on décèle habituellement chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et du cancer du cerveau.

À cet effet, le laboratoire de recherche de l’Université de Washington a mené une étude visant à mesurer l’impact des ondes sur le cerveau des rats. Cette expérience a permis de découvrir que les micro-ondes qui traversent le cerveau pénètrent dans la cellule et peuvent causer des mutations biologiques capables de détruire des cellules.

Une autre expérience a démontré que les micro-ondes diminuent la production de mélatonine -- l’hormone qui contrôle le sommeil -- et augmentent la production des radicaux libres, c’est-à-dire des déchets toxiques responsables des bris de l’ADN pouvant conduire à des maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer.

Pour en savoir plus cette question épineuse, je vous propose de consulter le documentaire réalisé par Radio-Canada. L’équipe responsable du reportage s’est rendue au Royaume-Uni afin de faire le point sur les plus récentes études menées par les chercheurs britanniques. La rubrique Références vous donnera accès à plusieurs rapports de recherche à cet égard.

En attendant que le milieu scientifique s’entende sur les répercussions du cellulaire sur notre organisme, les chercheurs prônent la modération.

Dossier sur les risques du cellulaire

Références

Microwave NewsAssociation canadienne des télécommunications sans filSociété royale du CanadaCommission StewartMinistère de la Santé au Royaume-UniElectric WordsMotorola

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné