Technologies

Les blessures liées au stress répétitif : le premier danger auquel faire face avec l’ordinateur -

le 19 septembre 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Sociétés

L’ordinateur est entré à l’école, est entré à la maison et nous suit partout. De quelques minutes par année, l’utilisation des claviers et consoles est passée à plusieurs centaines d’heures par personne.

L’attrait des ordinateurs est suffisamment puissant pour que des enfants de six et sept ans y passent plus de 10 heures par semaine... Que dire alors des adolescents!

Subjugués par la machine magique, plusieurs adolescents et parents se rendent aujourd’hui compte que la magie n’opère pas sur tous les plans. La perte de sensibilité des doigts et des mains, des douleurs aux articulations de plus en plus fréquentes et une incapacité à se servir du clavier viennent contrecarrer l’envie de passer du temps devant la machine.

Pas de doutes que de bonnes attitudes enseignées tôt éliminent à peu près tout risque de blessures trop fréquentes, de bonnes attitudes qui touchent également les installations informatiques :

  • corps droit,
  • pieds au sol,
  • écran à la hauteur des yeux et à la portée de bras,
  • siège ajustable,
  • clavier à la hauteur des coudes,
  • souris manipulable de façon détendue

Avec tout ça, vous êtes déjà bien enligné. Si, de plus, vous ne vous penchez pas au dessus de votre clavier les épaules voutées, vous améliorez encore vos chances de tout ignorer des blessures de stress répétitif.

Jusqu’ici, aucune de ces recommandations n’est très contraignante ou coûteuse. Il faut seulement les appliquer.

On note aussi qu’il faut éviter d’utiliser régulièrement les ordinateurs portables. À peu près aucune des conditions minimales d’ergonomie n’est respectée avec les portables.

Enfin, un dernier élément pour que l’ordinateur s’intègre dans nos vies sans le faire à nos dépens : l’exercice. Dix minutes d’exercice aux trente minutes pour les personnes qui commencent à être affectées par des symptômes de stress répétitif est un bon moyen de réduire leur fréquence et de faciliter la récupération. Super, non?

Les symptômes? Si vous vous surprenez à vous frotter l’avant-bras, le coude, le poignet ou le cou de temps à autre, ce sont des signes annonciateurs que...

C’est le temps d’une pause.

Pour en savoir plus :

Comment concevoir et aménager des postes de travailHelping kids avoid RSI

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné